C’est les vacances! En ces temps de confinement, vous ne pouvez pas partir, répondre aux invitations de vos amis, vous êtes coincés chez vous, alors que diriez-vous d’accorder également des vacances à votre corps et de le laisser se régénérer?

En donnant à votre corps des aliments sains et en lui accordant des temps de pause, il est capable de régler une grande majorité de vos problèmes de santé. Et si vous n’avez aucun problème, alors il s’assura que vous n’en ayez jamais.

Certaines parties du corps profitent de votre sommeil pour faire des pauses, mais votre système digestif, lui, continu à être actif tant que vous lui donnez matière à travailler. Et surtout, il utilise beaucoup d’énergie qui ne sera alors pas disponible pour votre cerveau, votre immunité ou la régénération des autres systèmes.

Les vertus du jeûne sont multiples, car votre corps utilise l’énergie disponible là où il en a besoin. De plus, le fait de le priver va l’obliger à utiliser ses réserves, beaucoup de molécules vont alors être remises en circulation dans le corps, et notamment, les toxines. Ces toxines peuvent venir du fonctionnement normal de l’organisme, dont les multiples réactions chimiques produisent des toxines, mais elle peuvent aussi venir de la dégradation des toxiques que nous absorbons dans notre vie moderne : pollution environnante, nourritures, médicaments, produits ménagers, produits de beauté. Notre corps sait en éliminer une partie, mais nous le surchargeons tellement qu’il arrive parfois à saturation. D’où les bienfaits d’une détoxination régulière.

De part ces phénomènes de détoxination et de régénération, le jeûne est bénéfique pour beaucoup de maladies, des boutons d’acnés au diabète, en passant par tous les problèmes d’intestins et les problèmes psychiques. Pour en savoir plus je vous invite à regarder ce reportage d’Arte , ou, plus court, ce Tedx de Françoise WILHEMI DE TOLEDO

Si vous le pouvez, choisissez des journées assez calmes pour cette pratique, évitez les journées pendant lesquelles vous courrez à droite à gauche.

Avant de pratiquer des jeûnes de plusieurs jours, qui seront les plus efficaces, mais qui nécessitent une organisation, un encadrement, un contact avec la nature, je vous invite à un jeûne d’une seule journée, qui sera quand même bénéfique, et qui le sera encore plus si vous le faites de façon régulière, une fois par semaine par exemple.

La descente alimentaire

Le jeûne remet en circulation vos toxines avant de les éliminer, c’est pourquoi il peut parfois y avoir des réactions désagréables. Cela dépend de votre degré d’intoxication, et n’arrive pas obligatoirement sur une seule journée. Néanmoins pour diminuer ces réactions, je vous conseille de procéder à une descente alimentaire, c’est à dire enlever étape par étape certaines classes d’aliments avant le jeûne.

La remontée alimentaire

Après avoir été privé de nourriture :

– le corps s’est délesté de certaines réserves et il en refait avec les premiers aliments qui lui seront donnés
– le système digestif ne doit pas être trop brusqué, il supportera mieux des aliments faciles à digérer.

De quoi aurez-vous besoin ?

    – De fruits et légumes, ce seront vos derniers et premiers repas

    – De l’eau plate, de préférence filtrée

    Optionnel :

    – De l’huile bio pour les bains de bouche

    – De graines de chia ou de lin

    – Des pruneaux

    – Du citron

    – Des tisanes de plantes (pas de thé, ni café)

    – Des légumes pour faire un bouillon

    – Du miel en cas d’effets indésirables

    – Une bouillotte

    – De l’huile essentielle de menthe poivrée

    Le programme

    – Légumes

    – Choisissez soit les protéines, soit les amidons mais ne mélangez pas les 2.
    Attention : pommes de terre, patates douces et châtaignes sont à classer dans les amidons

    – Si vous avez envie de quelque chose dans l’après-midi, prenez des fruits et/ou des oléagineux (noix, amandes, noisettes)

    – Contentez-vous d’un repas de légumes et/ou de fruits

    LE MATIN

    – Avant le lavage de dents, faites un bain de bouche avec de l’huile de coco, sésame ou bien avec n’importe quelle huile bio que vous avez dans votre cuisine (n’avalez pas l’huile)
    – Commencez votre journée par une séance de méditation, cela vous aidera à tenir. Si vous n’avez pas l’habitude, voici une playlist de méditations courtes et faciles à suivre

     

    AU COURS DE LA JOURNÉE

    Refaites en éventuellement d’autres pendant la journée.
    – Reposez vous, ne faites pas de sport violent, seulement un peu de marche si vous le désirez, ou du yoga très doux
    – Buvez de l’eau et des tisanes tout au long de la journée
    – Si vous ne vous sentez vraiment pas bien, rompez le jeûne avec une cuillère de miel, mais si possible, continuez ensuite à ne pas manger.


    LE SOIR

    – préparez un bol avec 2 cuillères à soupe de graines de lin ou de chia, ajouter 3 pruneaux si vous aimez cela, et de l’eau. Laissez toute la nuit
    – Refaites un bain de bouche à l’huile avant de vous coucher

     

    GÉRER LES EFFETS INDÉSIRABLES

    Il est normal d’avoir des réactions de détox, pour les plus communes :

    – Si vous avez froid, la bouillotte vous sera très utile

    – Mal de tête : appliquez du froid et/ou de l’huile essentielle de menthe poivrée dilué dans un peu d’huile végétale sur les tempes, le plus loin possible des yeux. Reposez vous

    – Douleurs abdominales : mettez une bouillotte à l’endroit concerné

    – De légers vertiges et étourdissements peuvent être dus à la baisse de la glycémie, et nécessitent de s’assoir ou s’allonger. Mais s’ils sont accompagnés de palpitations, et d’un pouls irrégulier, cela peut être une arythmie, et il faut dans ce cas arrêter le jeûne.

    – Ne vous précipitez pas sur la nourriture, levez vous tranquillement
    – Faites de nouveau un bain de bouche dès le lever
    – Faites si possible une séance de méditation
    – Lorsque vous ressentirez de la faim, vous pourrez mangez vos pruneaux réhydratés et vos graines, cela permet d’avoir un effet de lest
    – Vous pourrez également manger des fruits. Cuisez-les si vous avez l’intestin fragile
    – Puis pour le repas suivant, pour pourrez réintroduire les amidons, mais pas les protéines
    – Et enfin, reprenez une alimentation normale et saine au repas d’après

    ATTENTION :

    La détoxification nécessite de l’énergie vitale pour se mettre en œuvre, si vous n’en avez pas suffisamment, vous sortirez de cette expérience épuisé. Si vous avez un doute, parlez en avec votre naturopathe. Quelques conseils par rapport à cela :

    – Revitalisez-vous, les grands lignes de la revitalisation ici

    – Faites le jeûne après un weekend reposant plutôt qu’à la fin d’une semaine de travail éreintante

    – Éviter les activités physiques trop intenses le jour précédent et le jour J

    – Respectez bien la descente alimentaire

    Si vous avez une maladie chronique, demandez l’avis de votre médecin avant de pratiquer le jeûne. Si vous êtes diabétique (type 1 ou 2) et que votre médecin vous donne son accord :

    – si vous n’avez pas l’habitude et ne connaissez pas vos réactions, soyez accompagné d’une personne non diabétique qui pourrait agir en cas d’hypoglycémie ou hyperglycémie

    – surveillez votre glycémie fréquemment

    – si vous avez un schéma insuline lente/rapide ou une pompe à insuline avec basal/bolus, alors ne faites que l’insuline lente habituelle ou ne gardez que le débit basal de la pompe, mais ne faites pas les injections destinées aux repas (insuline rapide ou bolus). En effet, ces injections sont destinées à compenser vos aliments, étant donné que vous ne mangez pas, vous risquez une hypoglycémie importante.

     

    Contre-indications du jeûne :

    – Grossesse et allaitement

    – Anorexie, cachexie, personnes épuisée et dévitalisées, en faiblesse émontorielle

    – Hyperthyroïdie non contrôlée

    – Insuffisance cérébrovasculaire avancée ou démence

    – Affection coronarienne avancée

    – Ulcère de l’estomac ou du duodénum

    – Tuberculose pulmonaire

    – Myopathie pseudo-paralytique grave

    – Phobie du jeûne

    – Néphropathies

    – Malade sous médications chimique lourde

    – Décollement de la rétine

    Catégories : Conseils

    0 commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    fr_FRFrench
    fr_FRFrench